Jacqueline Dana

Pourquoi un site ?

J’ai longtemps hésité, écrire me semblait intime et secret , un choix de vie trop différent d’un étalage sur internet.

Puis, j’ai réfléchi, oublié la solitude de la création, le corps à corps avec l’histoire qui naît non plus sous la plume mais sous les touches de l’ordinateur, dans la spirale des pensées qui, la nuit, envahissent l’ imagination, dans le tête à tête avec les personnages que j’ai mis au monde et qui m’échappent, dans la façon insidieuse dont ils s’approprient mon temps, ma vie, s’emparent de moi et de l’intrigue et la font avancer, sans me demander mon avis, me laissant étonnée et conquise de surprises que je ne prévoyais pas.

Et puis, l’écriture achevée, le livre s’enfuit laissant l’auteur désemparé et abandonné.

Il appartient au lecteur qui va le réinventer. Alors l’envie m’est venue d’aller à la rencontre de cet homme, de cette femme avec qui je partage mes personnages, mon histoire et un peu de moi-même. Ce ne sont plus des inconnus s’ils m’ont lue.

Ecrire, c’est communiquer avec son inconscient. Un écrivain et un lecteur, ce sont deux inconscients qui se rencontrent. Que se passe t -il alors ? Que se racontent-ils ? J’aimerais savoir.

Alors, oui, un site, pourquoi pas ?

Un roman est une aventure que j’ai envie de partager. Je raconte des histoires qui, je l’espère, auront une signification pour les autres.

Crédit :

Le portrait de Jacqueline Dana figurant dans l’en-tête du site a été réalisé par son amie, le peintre Taly-Brice.

6 Commentaires

  1. Mazette!
    C’est drôlement beau!
    Félicitations, ça vous pose quelqu’un, un truc comme ça!

    Je vous embrasse.

    Simon.

  2. Bonjour, je souhaite vous faire parvenir le prochain livre de Catherine Bensaïd et de Pauline Bébe.
    Pouvez-vous m’indiquez votre adresse postale.
    Cordialement
    AmL

  3. Madame,
    Votre livre « la réfugiée de Saint Martin » nous a particulièrement touchés.
    Notre ville étant jumelée avec la ville de Dongo en Italie : ville de la résistance italienne , nous désirerions savoir s’il a été traduit en italien. Si oui où est il possible de le trouver.
    Merci de votre réponse

    • Pardon de vous répondre si tard, le livre est traduit aux Editions Mursia, à Milan sous le titre « La montagne della speranza »il devait sortir en Juin. Malheureusement des problèmes de traduction l’ont retardé, je pense qu’il faudra attendre la rentrée de septembre ou octobre. A ce moment là, il sera en vente dans toutes les librairies italiennes

  4. Bonjour Jacqueline,

    je suis Christiane( Michaud nom de jeune fille)…je pense que vous êtes la personne que je recherche.Si Mousseau s/seine vous rappelle des vacances
    communes avec ma famille, mes sœurs: Colette et Annie ?
    Si oui, voici mon adresse Mail dans ce cas, merci de bien vouloir me faire un signe… on ne sait jamais !!

  5. Je viens de découvrir sur internet votre blog et je ne connais pas vos romans mais votre enquête La Constellation familiale qui a été publiée en 1978. Ce n’est plus votre centre d’intérêt, semble-t-il. Je me la suis procurée car nous avions l’intention de traduire le livre d’un professeur de psychologie autrichien enseignant aux Etats-Unis et en Allemagne, décédé en 2003 et qui en anglais s’intitulait Family constellation. La table des matières de votre enquête montre que vous vous concentriez surs les relations fraternelles comme Toman. Vous parlez sur votre blog de vos deux fils dans votre parcours qui est bien touchant pour un psychiatre en fin de carrière qui s’est consacré à la famille et participe encore à un enseignement universitaire à Bordeaux sur la famille. La veine romanesque ne manque pas de s’en inspirer. Nous avons été obligé de choisir en 1987 un autre titre chez ESF: Constellation fraternelle et structure familiale. J’ai gardé à côté du livre de Toman votre livre et l’ai redécouvert avec l’idée d’une nouvelle édition.
    Avec mes meilleures sentiments.
    Pierre Mainhagu
    pierre.mainhagu@wanadoo.fr

Répondre à Eine Simon Annuler la réponse

Champs Requis *.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.